AccueilFAQRechercherglossaireLa charteConnexionS'enregistrer
Statistiques
Nous avons 391 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est laetitia60750

Nos membres ont posté un total de 33085 messages dans 2291 sujets
Le livre d’or

N'hésitez pas à signer notre livre d'or
Partenaires
Devenez partenaire de ce forum en nous envoyant votre bannière ou logo.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

compteur
RADIOS

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Partagez | 
 

 Un texte pour l'Toussaint <<l'pétit Pirrot>>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roger

avatar

Sexe : Masculin
Date d'inscription : 17/12/2009
Messages : 1281
Localisation Henin Beaumont

MessageSujet: Un texte pour l'Toussaint <<l'pétit Pirrot>> Dim 31 Oct 2010 - 14:20

L'pétit Pirrot
Ch'étot comme cha, ch'étot ein sale jour,
l'vint et l'frod i étot d'la partie, elle marchot vite,
in t'nant à deux mains, l'col ed sin minteau teint
in noir pour l'inter'mint du ptit, ses mains ingour-
dies par eul frod, elle crojot des gins qui comme
elle s'dirigeot vers l'chim'tire. Elle se sintôt
tell'mint seule ! Abandonnée s'n homme l'avot
tchittée peu après l'mort d'leu ptit Pirrot ! Qu'est
ce qui s'aimottent pourtant ! I s'étottent connus
au Fresnoy, i avot des beaux zis bleus, comm'
ceux d'Pirrot, des larques épaules et ch'étot ein
bon valseu : elle le suivot comme dins ein
nuache et elle pinsot que la vie à deux s'rot ein'
sorte de valse comme cha, tout simpe !
ln d'vot euvrer bin sùr, mais tchand qu'in
a l'amour et du corache, et cha i n'davottent.
l'z avottent loué ein' pétite majon dins l'fort Sion,
i l'avottent bin arringée et elle avot mis des
beaux rideaux, des bis. bis légèr'mint tintés
d'crème rosé.
Tout in marchant vite, elle a scoué ses
épaules pour oblier ses souv'nances et aussi les
récauffer. Eu l'vint d'bise qui pénétrot à travers
ses habits Ii glachot ses oches. Elle deschindot
du trottoir ou dijot pardon in bousculant les gins
qui comme elle marchot vite! Y avot foule au ga-
lon d'eau. Y n'd'avot les bras chargés d'pots
chrysanthémes, les infants suivottent in trainant
leu pieds, ou in jouant autour d'eux.
Pourquo qu'la vie est ainsi ? Pourquo
qu'ein jour tout bascule? Pourquo que l'Bon Di Ii
avot pris sin tit Anche ? Sin ptit garchon, i allot
avoir dix mos, i qu'minchot à babiller, i avot dit
Papa et sin père i n'etot fir, à tertouss i l'avot dit,
i etot moru comme cha, sans même savoir pour-
quo. Chtot ein si beau afant ! Fini les rires et les
tchansons, l'bonheur i etot parti avec Ii !
Et v'la qu'ein' paire ed mos après, ein'
veuf: la grant' Berthe etot v'nue rester dins l'fort.
Ein' grant' belle fém', ein' rousse aux beaux che-
veux, à l'air tell'mint sùr d'elle et d'sin pouvoir su
les hommes. Et s'n homm' i n'veyot pu qu'elle,
elle a rin pû faire pou l'garder et i sont partis
rester au Cul d'four! Qu'i parait! Ah ! ...
Elle arpinchot ! Samedi derni, elle avot té
nettiyer l'pétite tomb', raclé, satchi l'cruau, mis
ein séau d'becs blancs, armis de l'dorure su
l'plaque « Souvenirs des Vigins », elle avot fait
d'sin mis! Ch'tot prope ! Elle acat'ra ein ptit bout-
chet tout blanc d'tros francs, elle ne pouvot po
puque ch'tot dur, y avot du chomàche et elle
payot tout seu les charches avec eu s'pétite
quinzaine ! Elle mingeot po de l'viante tous les
jours ... mais s'richesse ch'etot s'fierté de n'pos
laichi vir s'misère ...
Rue Impére, les pavés lujottent et cha
glichot, fallot faire attintion n'po tchère, les mar-
chands d'fleurs avottent invahis les trottoirs, mis
les potèes par couleurs, y n'd'avot des belles
grosses rontes et des pu modestes, comme les
gins, comme la vie ! Même amon les fleurs y
n'd'avot des riches et des pauffes. Ein p'tit peu à
l'abri dsous des tentes de toiles grises, les mar-
chands bin inmitoufflés batottent la semelle et
soufflotent dins leus mains pou les récauffer,
interpellant l'chaland, vintant leur marchandise,
préparant les feulles de papi journal pour inve-
lopper les pots, l'vint faijant s'involer l'papi dins
l'rucheau, y avot ein' odeur acre d'feulles mortes
pourrites avec eul sintimint des fleurs! Infin, elle
s'arrête d'vant ein étal « ein boutchet à tros
francs » SVP (in chossissant l'pu beau) qu'elle
dit et en cachant tros piches d'ein franc de ses
dogts ingourdis dins sin viss porte-monnaie ;
ch'est tout d'même tchir qu'elle dit par habitute! I
n'd'a à quarante sous qu'elle dit l'marchante.
Non-non ! Ch'est stilal que j'veux, génée, vite,
elle s'artourne in arwettant sin boutchet, elle
boustchule ein' fèmme, elle allot dire « pardon»
quand elle arconnot la granté Berthe, ein' secont'
elles s'arwettent, elle, belle habillure, renard
rouge su ein biau minteau, capo neuf, elle la
toise d'ein regard qui s'fout d'elle, ein sourire
d'ein tcheu de s'bouque ! Alors, ... la pauff, elle
se sint si vièle, si laite dins sin vis minteau. sin
cache nez tricoté, eu l'premire, elle détourne ses
zis et, elle se met à tcheurir vite, vite, (elle bout-
chulle tout l'monte), déposer sin boutchet, rintrer
s'mucher à s'majon, tout seu ! Braire ! S'vider
d'sin chagrin! Y ara pos d'coubaques ni d'gauff',
ni réunion d'famile! Elle etot seule, toute seule,
ein singlot secoue s'potraine, vivemint d'main,
l'chifflot de s'fabrique, s'n ouvrache !
Elle traverse l'pont du canal avec eu
s'n'eau noirte, immobile, l'brouillard i est toudis
là ! I deschind ! Tout i est gris! Tout i est frai-
que ! Cha rind acor pu triste eu c'jour de Tous-
saint. L'solé i n'sait pos perchi les gros nuaches,
cha fait ein halo blanc dins l'ciel tout gris. Les
arpes drescht't leus branques bintât tout nu et
l'vint fait tchère les feulles qui tchet't in tournant
in faijant des ptits monts par chi, par là ! ln arpre-
nant s'n haleine elle arriff' à l'tomp' d'sin ptit
Pirrot, fait un nom du Père, prind l'porte-boutchet
in zinc et s'in va vers eu l'fontaine pou l'rirnplir d'eau
La-bas derrire l'grind Rocher où sont
interrés les ma chéres sœurs, ein homme eu
l'dos tourné, rimpli ein' viel' boite de ptits pos, in
faijant tourner l'manivelle ... ses épaules ... ah ...
i s'artourne, elle devint tout' blanque, ses gam-
pes i l'teint't pù, elle va tchére.
Mon Di ! Toi ! Qu'i dit, j'sus vu v'nir
Pirrot ! J'pinsos po t'vir ichi qu'elle dit!
Heureus'mint i est po v'nu avec l'aut'
qu'elle se dit ! S'boite tronne dins ses mains et
trop pleine débort'. Elle rimplit sin porte boutchet,
in mouillant ses pids mais elle ne sint rin ! A côté
d'l'ein l'aute, i r'vintent vers la petite tompe, ein'
petit' crox peind in blanc comm' l'intourache,
ch' est Ii qui l'a fait. I sont là d'vant ! I n'dit't rin !
Tous les deux i busit't à leu ptit afant, leu ptit
Pierre, à ses ptits bras autour de leur cou, elle se
penche, met les deux boutchets in plache, les
infonçant bin fort dins l'terre pour que l'vint ne les
fait pas tchére. Ein' pétite priére et, sans ein mot,
elle s'in va sans s'artourner, elle se dépêche ses
zis pleins d'larmes, prénant ein' aute route pou
pu rincontrer l'aute. Les larmes i tcheurt't su sin
visache sans qu'elle pinse à les réchuer.
Elle attind ein pas pressé derrire elle ...
ch'est s'n homme qui l'attrape par ses épaules
PARDON PARDON qu'i dit brayant aussi,
j'arvins avec to. Elle l'arwette, ses zis pleins
d'larmes n'osant pos y croire, de tout sin
tchoeur, de tout s'n amour! Avec force, i l'poche
et, sans s'otchupper des gins, i s'imbracht't
comm' si i allot't s'noyi ...
Tous les deux d'ein seul pas, i s'artourn't't à leu majon.


Manou
Roubaix
D'après une nouvelle de Max Van Der Meersch




Revenir en haut Aller en bas
http://www.videochti.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un texte pour l'Toussaint <<l'pétit Pirrot>> Dim 31 Oct 2010 - 16:36

très émouvant, j'in est des larmes à l'oeuil
Revenir en haut Aller en bas
 

Un texte pour l'Toussaint <<l'pétit Pirrot>>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poèmes, Textes, Chansons :: Coin des artistes-